grossesse trouble du sommeil

Grossesse : les différents troubles du sommeil

Chez les femmes enceintes, les perturbations les plus observées sont les troubles du sommeil. Ils se manifestent par de réguliers éveils nocturnes, mais aussi à travers une augmentation des heures de sommeil. La manifestation de ces troubles varie suivant l’évolution de la grosse. Voici les différents troubles de sommeil chez la femme pendant la grossesse.
par

Les troubles de sommeil durant le premier trimestre

Chez les femmes enceintes, les troubles de sommeil se déclenchent dès la deuxième semaine de grossesse. Ils se manifestent généralement à travers une somnolence diurne qui est un besoin de sommeil non contrôlé. C’est ce qui pousse les femmes en état de grossesse à faire la sieste toute une journée.

Cela dit, opter pour des matelas 140x190 fabriqués avec une mousse de haute-densité serait idéal pour leur permettre d’avoir un sommeil réparateur pendant cette période.

Outre la qualité de la literie à utiliser, il est également important que la chambre de la femme enceinte soit bien décorée. Vous devez cependant veiller à décorer la chambre avec des motifs et couleur qui vont lui apporter bien être et le calme.

À cette étape de la grossesse, d’autres troubles du sommeil se font remarquer. Il s’agit notamment de la veille après endormissement élevé et de l’augmentation de la durée de sommeil. Ce qui justifie la manifestation de ces troubles de sommeil, ce sont les modifications hormonales qui surviennent dans l’organisme de la femme enceinte.

Il faut noter que durant le premier trimestre de la grossesse, le plasma libère une quantité non négligeable de progestérone. De la même manière, les sécrétions d’œstrogènes s’intensifient afin de préparer la fin de la gestation.

Les troubles de sommeil durant le deuxième trimestre

À partir du quatrième mois de grossesse, l’organisme des femmes s’habitue à ce nouveau mode de vie. Ainsi, on observe une certaine stabilisation des troubles de sommeil. Ce confort de sommeil n’est pas forcément lié à la décoration de la chambre ou au confort du linge de nuit. En effet, ce sont les taux hormonaux qui se stabilisent. Lorsque cette stabilisation intervient, la fatigue ressentie dans le corps diminue considérablement, laissant place à une énergie particulière.

Ceci entraîne également une nette amélioration de la qualité du sommeil et on remarque moins d’insomnie. Cela dit, il est possible d’affirmer que durant le deuxième trimestre, les troubles de sommeil ne sont pas généralement observés. Cependant, chez d’autres femmes, des troubles de sommeil sont observés durant cette même période. Ces troubles persistants peuvent être dus à d’éventuelles brûlures d’estomac ou au ronflement. Parfois, c’est le fœtus qui bouge et provoque un réveil spontané.

Les troubles de sommeil durant le troisième trimestre

Le troisième trimestre signale la fin du cycle de gestation. À ce moment, l’architecture du sommeil est considérablement modifiée. Chez la majorité des femmes enceintes, voici ce qui est observé :

  • Allongement du délai d’endormissement,
  • Forte fréquence d’éveil nocturne,
  • Diminution de l’efficience du sommeil,
  • Diminution du sommeil profond,
  • Diminution du sommeil paradoxal.

Ainsi, dès que la quarantième semaine s’annonce, les éveils et insomnies se manifestent de plus belle. En effet, à cette période, la taille de l’utérus augmente et les fluctuations des niveaux hormonaux aussi. Ceci augmente non seulement la fatigue, mais aussi des maux comme les céphalées, les crampes d’estomac et l’éveil spontanés.

À tout ceci, s’ajoutent les mouvements du futur bébé qui agissent considérablement sur le sommeil de la femme. Plus le travail se rapproche, plus ces symptômes sont évidents. Passer le cap de l’accouchement devient alors une longue attente pour la femme.

La qualité du sommeil après la grossesse

Pour de nombreuses femmes, une stabilisation du rythme de sommeil devrait être possible après l’accouchement. Cependant, une étude réalisée par les chercheurs d’une Université britannique révèle le contraire. D’après leurs investigations, le temps de sommeil diminue d’environ 40 minutes dans la première année qui suit l’accouchement.

Ceci est provoqué par l’ensemble des douleurs, des contractions, des traitements médicaux que subissent les femmes durant la grossesse. Certaines sources révèlent aussi que les troubles de sommeil après la grossesse affectent les deux parents. Toutefois, les femmes sont plus exposées que les hommes. Cette situation peut perdurer jusqu’à ce que l’enfant ait 6 ans.


L'auteur — Dalila

Maman comblée de 2 petits garçons, je m'occupe d'eux à plein temps et je rédige également pour Top Bébé. Je connais bien les questions et les problématiques liées au fait d'être parent. J'écris donc des articles pour vous faire partager ma propre expérience et faciliter la vie des autres mamans (ou papas).
Votre avis



Quelle est la dernière lettre du mot crrcr ?